Harsh.


Cela s'est passé à peu près comme je le dirai. Ni de lui, ni de elle planifiait vivre ce genre d'expérience. Le récit que j'en fais paraît construit de toutes pièces. En réalité, si une chose est véridique, quoique hors de la réalité de la plupart des gens, c'est la suite d'événements qui se sont déroulés cet automne-là. Un automne parmi des dizaines, le seul qui a compté.



Lui allait sur ses quarante ans, en acceptant passer au travers sa vie adulte sans plus songer à l'amour. Il errait au hasard dans la ville, toujours avide de boisson et de rencontres. Un soir de septembre, il s'était présenté chez une connaissance, désireux de se faire rembourser une vieille dette. Elle s'y trouvait. Une mèche de cheveux lui tombant dans les yeux, et l'oreille attentive aux discours de l'homme. Elle a deviné tout de suite qu'il était important. Alors tragique et dérangeant, ne s'adressant à personne en particulier, il persévérait dans son élan volubile. Et elle avait su. Car il l'avait fait rire. Elle avait renoncé depuis si longtemps à produire un signe heureux. Lui l'avait trouvée intrigante. Je ne dirais pas qu'il l'ait trouvée jolie, non, mais il a vu dans son sourire une chose juste pour lui. Une surprise. Puis l'hôte s'était impatienté et avait mis à la porte l'invité exubérant. Instinctivement elle l'avait suivi jusque dans la rue. Deux mois plus tard, ils étaient inséparables. Ils ont visité ensembles Paris. De là, Marrakech puis Shanghai. Il est revenu d'Asie six mois après leur rencontre, seul, juste un peu plus riche. Elle vend son corps depuis, perdue dans la foule, en enfer. Elle, ne fait pas un sou. Cet homme je l'ai rencontré l'année de mes vingt ans. Il a voulu m'apprendre la vie et le monde.



Commentaires

Articles les plus consultés