Le fauteuil.

-->
Toute ma vie de lui retient le souvenir enraciné des parfums rassurants
Installée sur ses genoux je profite de la chaleur d'une étreinte
Je revois en rêve les gestes bienveillants du père de ma mère
C'est le premier que j'ai perdu, il y a déjà longtemps
Toujours je garde près du coeur une mémoire de sa fierté


Commentaires

Articles les plus consultés