Ici et maintenant.

Avoir trente-trois ans en ce début de XXIe siècle ( époque post-moderne, post bogue de l'an 2000 ou post 2001 c'est selon ... ) est je pense quelque chose d'assez trillant. Vivre la trentaine ces temps-ci, c'est à peine entrer dans l'âge adulte mais aussi avoir assez d'expérience pour savoir ce qu'on espère de la vie. Il y eu des temps où trente ans était un âge avancé mais ce n'est plus le cas. J'ai l'impression pour ma part que je vis le meilleur des deux mondes, en ayant l'occasion de vivre une jeunesse jamais achevée et en ayant aussi tiré des leçon de ma très longue adolescence – qui s'est étirée jusque dans ma vingtaine, peut-être même jusqu'à aujourd'hui ...

La science-fiction des années '50 et '60 - celle que nos parents ont fabulée en littérature et en cinéma - nous avons les deux pieds dedans et la vivons de la façon la plus naturelle possible. Ce n'est pas les Jetson mais ce quelque chose d'une société qui ré-invente les communications et qui est complètement axée sur l'individu. Avec en même temps des courants forts vintage et écologiste, qui veulent s'imposer comme les nouvelles valeurs morales. La religion ayant perdue ce rôle de nous enseigner le bien et le mal. Elle devient dans notre monde contemporain une identité, une étiquette, à savoir qui fait parti de quelle gang. Ainsi par elle nous savons qui sont nos amis ou nos ennemis, donc elle est à nouveau la mesure de nos guerre.

C'est une question tout à fait émotive et réjouissante que celle de vivre la fleur de l'âge en ce début de siècle et de millénaire. Et ce que je constate surtout chez les contemporains de ma génération est une attitude de sang-froid et de grande résilience vis-à-vis des défis de société et de la culture mondiale bouillonnante présente.

Commentaires

  1. ça fait plaisir de lire ça... J'ai cru un moment que le syndrôme Bridget Jones (trentenaire et terrifiée de l'être) se généralisait :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés