Macro vs. micro.

Le cercle de mes amis proches ainsi que moi-même nous imaginons être les seuls capables de sensibilité. D'un sentiment de compréhension de la complexité de la question sociétale. Nous croyions jusqu'à aujourd'hui que nous seuls et ceux qui nous ressemblent avions des réponses sensées. Aux problèmes d'injustice, de pauvreté, de guerre, aux grandes tragédies qui font de nos temps modernes une époques de drames.

J'ai découvert que aussi mes voisins, mes parents, que la plupart des gens qui sont pour moi des inconnus sont troublés également. Tous dans une optique individuelle, sont engagés dans cette réflexion sur la société et ses drames. Tous participe au dialogue dans un environnement familial ou amical. Tous sont capables d'opinions éclairées et sensibles. Mais j'ai découvert aussi que tous autant que nous sommes, en groupe de plus d'une centaine de personnes jusqu'à des millions réunis, sommes paralysés et dans l'incapacité de mettre en action nos résolutions intellectuelles. En partie parce que ce groupe qui veut agir en notre nom à tous pour révolutionner notre monde, n'aura jamais plus de deux ans d'âge mental. Par conséquent, comme un enfant, n'arrivera jamais à refléter notre pensée personnelle pour bâtir un monde meilleur. Tant que ce sera par des démarches de sociétés et non par des micro-démarches qu'on essaiera de repenser l'ordre des choses, il ne sera pas possible de le faire d'une manière construite proche de notre vision à chacun. Et le résultat ne sera qu'approximatif.

Commentaires

Articles les plus consultés