À tribord toute.


J'ai fini ma crise. Tu as raison. L'aventure m'exaspère. Je laisse passer la menace en priant pour le calme. J'aspire à la stabilité en tout. J'imaginais que pour toi c'était la même chose. J'ai compris. C'est mon idée de la perfection. Je suis prête à jeter l'ancre à tout moment. Ma responsabilité.

Tu tiens la barre. Dirigeant la voile. En espérant par plaisir que le bateau tanguera encore plus. Tu regardes l'horizon toujours plus avide de l'atteindre. Quitte à me faire peur. Le risque te fait du bien.

Pourtant tu es le seul aujourd'hui capable de me rassurer. Si tu veux, je reste sur ce voilier. Et quand ça houlera je ne crierai pas. Mais je t'en pris, essaie que je ne sois pas malade. Les regrets ne sont pas de mon caractère, alors j'embarque. Parce que je sais que tu veux tant aller de l'avant. J'accepte de donner du lesse à mes acquis. Car seulement dans ces temps-là, j'apprécierai l'idée d'être en sécurité. La preuve, ce soir tu prononceras mon nom. Juste avant que je plonge dans un sommeil réparateur.


Commentaires

Articles les plus consultés